Edito : 3e et 4e trimestre 2008

Joyeuses fêtes et meilleurs vœux pour 2009 à tous !!!

Chers membres,

Le voilà, ce bulletin tant attendu….deux en un !!!

Mais la plupart de nos CCLP ont compris que ce retard n’est nullement de la mauvaise volonté…nous n’avons pas encore acquis le don d’ubiquité…mais ils peuvent certifier nous avoir rencontré partout.

Il y avait des priorités à placer dont celles de rencontrer plus de 90% de nos CCLP soit dans le cadre de nos antennes, soit à leur demande personnelle (très nombreuses) ou grande nouveauté, à la demande des sociétés de logement de service public elles-mêmes.

L’Awclp aura parcouru des milliers de kms à travers toute la Wallonie pour la mise en place des CCLP, pour l’organisation des comités de concertation par antenne, pour la supervision des aménagements d’espaces publics dans le cadre de l’appel à projet du Gouvernement wallon (de Malmédy à Antoing, etc…)et bien d’autres tâches.

Un nouveau mode de relations entre SLSP et AWCCLP s’est installé et est pour nous d’une grande richesse : un éclairage nouveau et une dynamique constructive voient le jour dans la reconnaissance des CCLP.

2008 est passé comme un éclair mais fut d’une richesse incroyable dans le renouvellement de ce mandat des CCLP.

En effet, nous avons vu fleurir 16 CCLP supplémentaires mais surtout des personnes et des mentalités nouvelles qui sème un renouveau dans nos méthodes de travail et dans la perception des missions qui sont les nôtres.

Ce bulletin sera le premier d’une longue série plus théorique ; les expériences vécues au sein de nos antennes ne nous permettent plus la possibilité de livrer tous les PV de nos rencontres dans cette revue : par un respect de déontologie ou pour préserver certaines actions en justice aussi.

Nous rappelons d’ailleurs ici la notion de déontologie obligatoire à tous les membres en ce qui concerne les informations entendues lors des Comités.

Tout ce qui relève de la théorie vous sera communiqué bien sûr.

Ce que nous pouvons vous dire , c’est que nos Comités de concertation sont suivis à 90 % par tous les nouveaux membres….seuls réticents hélas, il faut le dire ,10 % de CCLP qui se confortent dans leurs habitudes ou fonctionnent totalement en dehors des missions qui leur sont imparties .Nous le regrettons vivement ainsi que leur SLSP.

Les antennes liégeoise, namuroise, Ardennes-Luxembourg, Mons, Charleroi 1 et 2, la louvière et celle du Brabant Wallon fonctionnent à plein rendement.

Hormis l’antenne liégeoise, toutes ont pu bénéficier du travail de qualité fournit par le Centre permanent de citoyenneté et de participation (CPCP) en ce qui concerne la prise de parole, apprendre à gérer un groupe ,la conduite de réunion, etc..

A partir de ces expériences dont vous étiez extrêmement demandeurs, un questionnaire de vos attentes et besoins a été dressé. Il est en cours de dépouillement et il vous sera transmis dans le bulletin du premier trimestre 2009.

Je tiens ici ,au nom de l’AWCCLP à remercier tout particulièrement Françoise Brichaux, Isabelle Segond, Philippe Dujardin et Philippe Frérotte pour tout leur investissement avec nous auprès des CCLP .

Mes remerciements également à tous ces membres CCLP qui se sont investis pour trouver à travers la Wallonie des locaux adéquats pour nos rencontres .Il faut mettre également l’accent sur la convivialité et l’humour qui sont toujours de pair dans ces réunions : excellente philosophie de travail. Des liens se sont créés entre différents CCLP et des échanges de bonne pratique ont lieu.

Une nouvelle antenne verra certainement le jour en 2009 dans la région de Ath, Leuze, Tournai…Monsieur D’Hondt nous prêtera main forte à cet égard.

Ce fut un plaisir de vous avoir retrouvés de plus en plus nombreux lors de notre troisième Forum du 25 octobre à Flémalle aux Awirs.

Je tiens à dire toute mon admiration car cette année, en effet, nous avons doublé le nombre d’inscriptions par rapport à l’an dernier. Merci à vous de cette mobilisation. Même mobilisation rencontrée lors du Colloque organisé par la SWL le 25 novembre à Charleroi où les CCLP étaient présents en nombre : une première.

Merci aux orateurs pour l’investissement qu’ils ont bien voulu déployer quant à la réussite de cette journée.

Des responsables de SLSP, directeurs-gérants ou autres , dont certains de près ou de loin, tenaient à collaborer activement au bon déroulement de la journée, représentants de la SWL, de la Région Wallonne, du Cabinet du Ministre du logement et également, se sont joints à nous. Nous avons même eu l’honneur d’accueillir parmi nous une conseillère de la Cour d’Appel de Mons.

Je tiens aussi dans ce bulletin à remercier toutes ces personnes qui ont été solidaires dans la préparation du Forum et je remercie tout particulièrement les membres du CCLP de Flémalle pour leur mobilisation à cet événement et à la Maison des Hommes pour son aide logistique et financière ainsi que tous mes collègues de l’AWCCLP, toujours fidèles au poste contre vents et marées !

La première partie de cette journée, plus théorique, fut consacrée à l’analyse de la cohésion sociale par divers acteurs. Comment créer une véritable cohésion ? Que signifie la cohésion pour nos CCLP ? Comment à partir de cette cohésion être cohérents dans nos dires et actions ?

Personnellement, je pense que si la cohésion, véritable démarche dynamique, s’installe entre CCLP et SLSP, une cohérence certaine s’en suivra dans le travail.

Car la cohérence résulte d’une bonne cohésion entre les divers partenaires.

C’est la raison pour laquelle, nos orateurs n’avaient pas été choisis au hasard mais bien selon la demande et l’intérêt de beaucoup d’entre vous.

Demandes qui se sont concrétisées tout au long de nos comités de participation et concertation depuis presqu’un an.

  • Monsieur Régnier Loriaux, Juge de Paix à Charleroi et Président de la Chambre de recours nous a expliqué comment celle-ci fonctionne et comment à travers elle du lien social se tisse également. Il a tenté de manière pédagogique et avec l’humour qui le caractérise « du moins en chambre » si je puis me permettre ce jeu de mots, de nous entretenir du droit en logement de service public.
  • Françoise Brichaux, responsable au Centre Permanent de Citoyenneté et de Participation, et avec qui l’AWCCLP a entamé un travail de fond nous a livré le témoignage de son expérience de 6 mois au sein des CCLP où il est très souvent fait mention de participation, responsabilisation et citoyenneté.
  • C’est avec grand enthousiasme que nous avons bu les paroles de notre homologue québécois, Stephan Corriveau qui a fait de longues heures de voyage pour partager ses expériences sur les défis de la gestion participative au Québec .Et nous savons à quel point le Québec a plusieurs longueurs d’avance sur ce thème. Il était accompagné de Nicole Sirois, Présidente de la Fédération des locataires d’habitations à loyer modique du Québec qui malheureusement fut hospitalisée dès son arrivée en Belgique suite à une vilaine chute.
  • Ensuite, plus proche de nous, Madame Isabelle Cools, médiatrice à la Régie de quartier d’Ottignies-Lln et son collaborateur Monsieur Floribert Sebishaho nous ont exposés des expériences très concrètes de cohésion sociale au sein d’une Régie de quartiers. Les CCLP étant amenés à participer activement aux actions des Régies de quartier et à la demande de beaucoup d’entre vous, nous espérions ainsi que vous y obtiendrez l’éclairage utile pour comprendre comment Régie et CCLP peuvent « créer du lien ».

Les comptes-rendus de certains exposés et ateliers sont livrés dans ce bulletin.

Nous trouvant sur le territoire de Flémalle, l’occasion fut donnée à l’AWCCLP de rendre hommage à un ancien des CCLP à savoir Maurice Cadet qui continue toujours son travail en toute discrétion de manière positive et constructive. Nous tenions aussi à lui faire savoir à quel point son soutien à notre association nous a toujours été droit au cœur. Maurice est de ceux qui apprécie se remettre quotidiennement en question afin d’aller de l’avant.

Merci Maurice !

En deuxième partie après une pause bien méritée, nous avons eu l’occasion à travers divers ateliers de débattre de la manière d’entrevoir et de créer de la cohésion : Jean Chachkoff et Luc Distexhe en ont dressé le compte-rendu ce qui est une tâche très ardue et nous les en félicitons. Mesdames Françoise Duhaut et Françoise Brichaux animaient le premier atelier tandis que Monsieur François Vergniolle, directeur-gérant à Herstal acceptait d’animer le deuxième atelier.

Ce Forum permettra à l’AWCCLP des rencontres fouillées avec l’Awal afin de déterminer comment mieux travailler et de manière uniforme entre SLSP et CCLP, tous ensemble.

Je vous parlais plus haut du renouvellement des CCLP : cette année, 16 CCLP supplémentaires ont vu le jour.

Ce qui est très vite apparu au seuil de ce nouveau mandat, c’est une volonté nouvelle et délibérée d’apprendre, de vouloir se former et d’être unis pour réaliser un travail constructif et nous ne pouvons que nous en réjouir.

On ne peut pas s’improviser membre de CCLP. Cela s’apprend au quotidien. Les CCLP ont besoin de formation continue pour mieux appréhender la législation afin de mener à bien les missions qui leur sont imparties.

Mais j’ajouterais plus encore d’une formation qui les prépare face aux difficultés relationnelles qui se présentent: en interne, avec les SLSP, avec les habitants de leurs quartiers, ou avec d’autres intervenants extérieurs.... Les CCLP doivent avoir des outils nécessaires pour atteindre les objectifs recherchés et trouver cette cohésion au sein de leur groupe.

Au CCLP, on ne prend pas le pouvoir mais on a le pouvoir d’innover, d’être créatif et constructif ! Le rôle du CClpiste est d’être une sorte de catalyseur de relation et d’initiative.

Il doit être proactif à condition de modifier son approche des SLSP et des locataires.

En sens inverse nous demandons également que les sociétés aient un regard de confiance et de collaboration avec les CCLP.

Je pense personnellement que si la cohésion s’installe entre CCLP et SLSP, une cohérence certaine s’en suivra dans le travail. Car la cohérence résulte d’une bonne cohésion entre les divers partenaires.

C’est en 84 que le secteur du logement s’est doté d’un véritable outil de cohésion sociale : à savoir les CCLP.

Nous sommes en 2008 : Force est de constater que les résultats ne sont pas encore à la mesure de nos ambitions et que les CCLP ne sont pas toujours très efficients dans certaines Sociétés. Il est temps de restaurer des liens de bonne convivialité et collégialité au sein même des CCLP.

Comment instaurer du lien social dans son quartier, si au sein même du groupe, il est impossible d’amorcer des pistes de solutions aux problèmes ? Comment débattre des difficultés rencontrées dans certains quartiers dits « ghettos » si au sein même du CCLP subsistent des « clans » ?

Hélas, 10% de nos CCLP en sont à ce stade. Nous déplorons le comportement « sectaire » de certains membres CCLP qui bloquent entièrement le travail à réaliser et ne pensent qu’à « une pseudo-réussite personnelle ». Actuellement, des CCLP ne rencontrent même pas leur société suite exclusivement à des conflits internes de prise de pouvoir, manipulation…7 mois perdus à rejeter des personnes motivées. Le règlement d’ordre intérieur doit être actionné ainsi que la législation ; c’est inadmissible que nous passions des journées complètes à tenter de régler des problèmes politico-débiles.

Nous sommes entrés dans une période où sociétés et CCLP semblent de plus en plus désireux de partenariat et d’innovation : montrons-nous dignes de cette évolution en interne ! L’esprit et les mentalités doivent encore évoluer ; le paysage des relations entre SLSP et CCLP doit être remodelé afin que cohabitent les besoins, les exigences et initiatives les uns des autres : société et CCLP.

Les CCLP ont actuellement de plus en plus d’outils nécessaires pour atteindre les objectifs recherchés. Ces outils doivent être utilisés au maximum.

Parmi ceux-ci, l’administrateur-et je le répète qui n’est pas là pour de la figuration-mais bien un administrateur à part entière- a un rôle primordial à jouer envers son CCLP.

Pour garantir de la cohésion sociale, les CCLP doivent savoir communiquer : la communication est un élément essentiel. Pour proposer et mettre en place des projets, il faut savoir écouter, mettre des mots, prendre du recul , se remettre en question et croire au renouveau, source de continuité !!!

Nous devons travailler ensemble pour améliorer les pratiques. Et comme le dit si bien Nicolas Bernard, « pas de regard critique mais constructif ».

J’en terminerai en disant que le travail des CCLP doit être amélioré mais il doit aussi être encouragé et reconnu ! Il doit agrandir son champ d’actions.

Merci à tous pour votre investissement et intérêt dans nos actions.

L’AWCCLP souhaite à tout un chacun de passer de très chaleureuses fêtes.

Que 2009 soit réellement l’année de la cohésion au sein de nos CCLP pour un travail sain et cohérent.

Que 2009 voit s’aplanir ou disparaître les problèmes qui pourrissent encore certains CCLP.

Meilleurs vœux à tous et joyeuse année 2009 !!!

 
Le mois dernier Septembre 2017 Le mois prochain
L Ma Me J V S D
week 35 1 2 3
week 36 4 5 6 7 8 9 10
week 37 11 12 13 14 15 16 17
week 38 18 19 20 21 22 23 24
week 39 25 26 27 28 29 30